• LA TRAVERSÉE DE L’ESPAGNE, PREMIÈRE ÉTAPE DU VOYAGE

    L'heure du grand départ... Nous sommes le 2 avril 2018, il est 9h et nous réalisons soudainement que le moment du départ est enfin arrivé… Nous sommes parvenus à bout de la liste de choses à faire, et tout est chargé dans le 4x4. Nous avons dit au-revoir à nos familles et nos amis à Saint-Raphaël, Pourrières, Montpellier et Bonnac, sans oublier tous ceux que nous n’avons pas eu le temps de voir, et nous nous retrouvons finalement seuls devant la maison, prêts à partir… Après presque deux mois de voyage, au moment où j'écris ces mots, je ressens encore les battements furieux de mon coeur en réponse au son du moteur qui démarre… Mais qu’est ce qu’on est en train de faire??? Jusque-là c'était plutôt simple. Nous suivions le plan et nous savions quoi faire. Les six derniers mois de notre vie avaient été consacrés à préparer cet instant, et nous y étions… L'adrénaline se répand dans nos veines à mesure que nous réalisons ce que cela signifie. Nous sommes sur le point de laisser derrière nous notre petit nid confortable entourés des gens qu’on aime pour aller se jeter dans le plus complet inconnu. D’ailleurs… Pourquoi on a décidé de faire ça déjà? Ah oui je sais. Parce qu’on est un peu fou et qu’on adore ça!  Nous sourions à cette pensée et gravons cet instant dans notre mémoire avant de commencer à rouler.   Découverte de notre nouvelle maison Nous entamons notre route par la traversée des Pyrénées, ponctuée d’un embouteillage de 3h, et passons finalement la frontière espagnole sans même nous en rendre compte. Nous trouvons notre premier campement au bord d’un ruisseau dans les contreforts espagnols et montons notre tente avec l’intention d’y dormir pour la première fois… Oui, parce qu’il faut savoir qu'à l’origine, nous avions prévu de partir avec une autre tente, que nous avions achetée d’occasion l'année dernière et retapée -presque- complètement. Quand nous l’avons ressortie pour la monter sur la galerie, nous avons commencé à réaliser qu’elle n'était peut être pas si bien adaptée au voyage que nous prévoyions de faire: les moustiquaires sont cuites aux coutures et l’étanchéité, tant à la pluie qu’aux insectes, n’est pas idéale… Nous restons perplexes quant à quoi faire jusqu'au moment où Toni reçoit un mail de son ami Ebrahim, avec qui il a voyagé en Iran et en Oman il y a quelques années. Il est tellement enthousiasmé par l'idée de ce voyage qu’il se propose de nous rejoindre pour faire un bout de chemin avec nous! La décision est prise, nous entamerons donc cette aventure à trois 😉 Après quelques recherches sur internet, nous découvrons sur le site accesoires4x4.ch, chez qui nous avions déjà commandé le pare-buffle, une offre pour une tente KING tropicalisée qui vient avec une extension « rez-de-chaussée » (autrement dit une « chambre » en plus) à un prix imbattable. C’est un investissement supplémentaire, certes, mais nous pensons finalement qu’il est nécessaire et nous contactons donc les vendeurs… Résultat, un service au top, et en prime ils nous ont offert une réduction pour soutenir notre projet! La tente arrivera en Ariège, dernière étape avant le départ. En d’autres mots, nous voilà à la veille du départ, à découvrir la tente et à prier pour que les dimensions annoncées soient justes… Nous croisons tous les doigts au moment de la pose sur la galerie… Miracle, ça rentre, quasiment au centimètre, mais ça rentre!! Voilà donc pourquoi nous nous sentons comme des enfants qui découvrent leur nouvelle cabane quand nous y montons pour la première fois!! Un petit nid douillet rien qu'à nous… et qui roule!! Ces premiers jours sont rythmés par la découverte de notre nouvel environnement… Premier lever de soleil, premiers repas dans notre cuisine équipée, première douche dans notre salle de bain avec vue, première pause café… Nous longeons tranquillement la côte jusqu'à Almeria où nous retrouvons Ebrahim, puis continuons notre route vers Gibraltar.   Une retraite paisible à Tarifa « En avril ne te découvre pas d’un fil »… Et par ailleurs, en avril, tu peux également sortir les rames! Parce que pour envisager de traverser le détroit de Gibraltar (endroit le plus venté d’Europe) alors qu’il tombe déjà des trombes d’eau et qu’une tempête magistrale s’annonce, il faut avoir envie de ramer!! La bonne blague… On ne pouvait pas prévoir de meilleur moment pour arriver. Après plusieurs nuits déjà pluvieuses, nous profitons de l’occasion pour trouver un camp de retranchement. Après un tour d’horizon rapide des possibilités, nous nous dirigeons vers le Natural Surf Camp, à quelques kilomètres de Tarifa. Quitte à être au coeur de la tempête, autant aller là où ça souffle le plus! Nous arrivons sous une pluie battante et découvrons une petite maison avec un salon où sont confortablement blotties plusieurs personnes en train de regarder un film. On nous dirige vers les chambres, réparties autour d’un patio intérieur illuminé (enfin on imagine, avec du soleil) par une petite voûte couverte de vitraux. Nous prenons rapidement nos marques au sein de cet environnement serein et chaleureux, et savourons déjà l’idée de passer la nuit au sec! Le soir venu, c’est dans la cuisine commune que nous apprenons à mieux connaitre nos hôtes: Lori, Virginia, Tommy, Christian et Eduardo. Ils sont tous amis, italiens, et partagent le même amour pour la Terre, qu’ils transmettent à leur jardin nourricier. Sur la table trône un magnifique panier rempli de légumes et de crudités fraichement récoltés qu’ils cuisinent à tour de rôle pour le groupe, à merveille on vous confirme! Plus tard, nous faisons également la connaissance de Miguel et de sa chienne Kira, esprits libres et bienfaisants du camp. À vrai dire il y a aussi tout un univers dehors, avec une piscine, un petit bar, un espace chill-out et des coussins partout… mais nous avons profité de la version plus hivernale, tout confort avec le feu de cheminée! La tempête continuant à faire des siennes, nous ne sommes pas pressés de partir, et nous passerons finalement 4 jours paisibles à recharger nos batteries (et accessoirement à décharger celles du 4x4 comme nous le découvrirons par la suite) dans ce havre de paix avant de nous décider à traverser! Grand bien nous a pris de prendre des forces pour ce qui n’allait pas tarder à nous arriver… .mgl-masonry { display: none; } #mgl-gallery-62bca0a55ff3c { column-count: 2; margin: -5px; } #mgl-gallery-62bca0a55ff3c .mgl-item { padding: 5px; } #mgl-gallery-62bca0a55ff3c figcaption { padding: 5px; } @media screen and (max-width: 800px) { #mgl-gallery-62bca0a55ff3c { column-count: 2; } } @media screen and (max-width: 600px) { #mgl-gallery-62bca0a55ff3c { column-count: 1; } }

    Continue reading