COMMENT CHOISIR ET AMÉNAGER SON VÉHICULE POUR VOYAGER EN AFRIQUE?

"Tout ce que vous avez à faire c'est décider de partir. Et le plus dur est fait." Tony Wheeler

Décider de partir et le plus dur est fait… C’est vrai, et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit d’un premier voyage. Mais quand on a le projet de traverser l’Afrique de bout en bout, c’est après avoir pris la décision que les choses se compliquent.

Il ne s’agit plus de remplir son sac à dos avec trois t-shirts, deux maillots de bain et une paire de tongs (vive l’Asie). Cette fois, si l’on veut atteindre notre objectif, et ne pas se retrouver coincés au milieu du désert pour ne citer qu’un exemple, il nous faut un équipement digne de ce nom.

À  commencer par un véhicule adapté et aménagé de façon à pouvoir vivre dedans. Véritable couteau suisse de notre voyage, il sera à la fois notre moyen de transport, notre sac à dos et notre maison. C’est pourquoi nous avons pris un soin tout particulier pour le choisir et l’équiper!

La préparation du 4x4... Un vrai travail d'équipe 😂 

Le choix et l’achat du véhicule 

Avant d’envisager l’achat d’un véhicule, nous avons dressé la liste des critères qui nous ont paru essentiels.

Ainsi, notre futur carrosse devait impérativement satisfaire aux conditions suivantes pour être retenu :

  • Avoir 4 roues motrices;
  • Être robuste;
  • Être peu gourmand en carburant;
  • Être facilement réparable (pas d’électronique dans le moteur);
  • Et posséder des pièces faciles à trouver en Afrique.

Nous avons ensuite entamé nos recherches dans ce sens, et sommes finalement tombés sur une annonce publiée par un particulier pour un Toyota Land Cruiser KZJ 95, également appelé Prado.

Les 4x4 de cette marque sont parmi les plus robustes du marché, et ce modèle en particulier est idéal de part sa conception, simple et sans électronique. De plus, sa consommation limitée en carburant, comparé aux autres véhicules de la même catégorie, n’était pas pour nous déplaire…

Avec beaucoup de kilomètres au compteur mais un entretien irréprochable de la part de son propriétaire (qui en prenait un soin tout particulier), c’était la bonne affaire à saisir! Nous avons donc sauté sur l’occasion et fait une offre au vendeur, qui a accepté en nous faisant promettre d’en prendre soin et de lui envoyer des photos… Ce à quoi nous allons nous appliquer avec le plus grand plaisir 😉

La première grande étape était franchie, ne restait plus qu’à l’équiper et à l’aménager…

« Et vous partez quand? » ont commencé à nous demander nos proches. C’était en octobre 2016… Il y a donc 1 an et 4 mois très exactement…

 

Mécanique : les points importants à checker avant de partir

Voici une liste non exhaustive de ce qu’il faut impérativement vérifier sur son véhicule avant de partir. Il s’agit d’une compilation de tout ce que nous avons pu trouver sur les forums spécialisés, adaptée à l’utilisation que nous prévoyons de faire de notre 4x4 (c’est à dire nous conduire jusqu’en Afrique du Sud):

  • Vidanger et remplacer :
    • Huile moteur
    • Huile transmission
    • Huile boîte de vitesse
  • Verifier les liquides de frein et de refroidissement
  • Vérifier la boîte de transfert
  • Vérifier les essuie-glaces, remplir le réservoir de liquide
  • Vérifier toutes les durites
  • Changer le filtre à air
  • Vérifier les pneus et la roue de secours (2 sont conseillées en cas de conduite « sportive », ce qui n’est pas notre cas)
  • Vérifier le système de transmission
  • Vérifier l'intégrité de la structure du véhicule
  • Vérifier et remplacer si besoin les disques et plaquettes de freins
  • Vérifier tous les boulons et les écrous
  • Vérifier toutes les fixations et les joints
  • Vérifier le système d’embrayage
  • Vérifier et nettoyer le radiateur (c’est super pas drôle car il faut tout démonter, mais vu l’état dans lequel on a trouvé le notre on vous conseille très fortement de le faire!)
  • Verifier l'état de la carrosserie, les points de rouille peuvent vite dégénérer, surtout en climat humide!
  • Ajouter si besoin :
    • Préfiltre à gasoil (permet de ne pas abimer le moteur avec du gasoil de mauvaise qualité)
    • Plaques de protection ou marche-pieds pour protéger le bas de caisse
    • Boulons anti-vol sur les pneus
    • Snorkel (surtout utile sur piste pour éviter que la poussière n’encrasse le moteur)
    • Pare-buffle

 

L'état du radiateur d'origine... Et dire qu'on se demandait pourquoi le moteur chauffait!!

 

L’aménagement : transformer son 4x4 en logement 6 pièces tout confort

6 pièces dans un 4x4?? Oui oui je vous assure, on a compté… Il y a la suite parentale avec salle de bain, la cuisine, le salon/salle à manger, la buanderie, l’atelier et on a même pensé à la chambre d’amis! Pas mal non? Voici comment on a fait…

La suite parentale

Faire du neuf avec du vieux 

Notre suite parentale se compose d’une tente de toit Overcamp (taille medium) que nous avons acheté d’occasion 500 euros, une très bonne affaire quand on connaît le prix des tentes neuves (compter au minimum 1700 euros).

Nous l’avons entièrement démontée pour changer les planchers (nous avons choisi du contreplaqué marine) et renforcer toutes les coutures, et l’avons réimperméabilisée histoire de ne pas se retrouver les fesses dans l’eau par une nuit pluvieuse…

 

Notre palace prêt à être installé

 

Nous avons également fait faire une bâche de protection sur mesure par une spécialiste en la matière (merci Lise!), celle d’origine étant arrivée au bout de ses capacités!

Une chambre tout confort

Pliée, la tente mesure 2m de long par 90cm de large et 35cm de haut. Elle se déplie en quelques secondes grâce à l’échelle. Vous profitez alors d’un véritable palace, avec deux matelas en mousse de 90cm de large par 2m de long… Soit l’équivalent d’un lit kingsize!

Les matelas sont protégés par des housses (cousues avec amour par ma petite maman). Ajoutez une paire de draps, deux petits oreillers, une couette (oui parfaitement!) et une moustiquaire (indispensable) et vous avez une chambre tout confort!

Et petit plus qui ne gâche rien, le matin il suffit de replier la tente en laissant tout dedans. Pas de corvée roulage de duvets, pliage du matelas ou démontage de la tente pour tout recommencer le soir même… Le rêve de tous les campeurs!!

La salle de bain avec vue

Nous avons installée notre « salle de bain » sous la tente. Elle consiste en un rideau opaque que nous accrochons au plancher de la tente dépliée et que nous avons cerclé à sa base, histoire de ne pas se retrouver dans une position inconfortable (en cas de coup de vent par exemple).

Fabrication de la galerie

C’est ce qui va nous permettre de fixer la tente sur le toit du 4x4, ainsi que deux coffres de rangement. Sachant qu’une galerie neuve coûte dans les 1000 euros, Toni s’est lancé dans une fabrication maison… Et le résultat n’a rien à envier aux modèles que l'on peut trouver dans le commerce!

 

La galerie réalisée par Toni

 

La cuisine

Notre cuisine se trouve à l’arrière du 4x4. Munie d’un toit déroulant fabriqué par les mains expertes de l’une de nos bonnes fées (nous sommes particulièrement bien entourés, merci Danielle!), elle se compose d’un petit réfrigérateur et d’un tiroir combinant une plaque avec deux feux ainsi  qu’une planche à découper.

 

Une cuisine de chef!

 

La bouteille de gaz, rechargeable, se loge dans un compartiment spécialement prévu. Et le tout s’intègre dans le coffre de rangement, également multi-fonctions, fabriqué par Toni.

Le salon/salle à manger 

Grâce à un auvent déroulant posé sur le côté de la galerie, notre espace de vie bénéficie d’une protection contre le soleil et la pluie. Nous avons aussi prévu d’y fixer une grande moustiquaire, afin de pouvoir profiter de nos soirées sans être envahis de moustiques et autres insectes nocturnes attirés par la lumière!

La buanderie

Bon je vous l’accorde, ce n'est pas forcément indispensable… Il est en effet tout a fait possible de se débrouiller pour la faire à la main… Mais pourquoi s'embêter quand le simple fait de rouler peut faire office de machine à laver??

Il suffit de mettre le linge sale dans un petit tonneau, d’ajouter un peu d’eau, de la lessive (nous utilisons des noix de lavage, une lessive 100% naturelle, et quelques gouttes d’huiles essentielles pour le plaisir du linge qui sent bon) et de refermer le tonneau… Ne vous reste plus qu'à le fixer sur le toit et prendre la route… Et le tour est joué!

À votre arrivée, le linge propre vous attend et ne demande plus qu'à être rincé et étendu… Pas mal comme technique non?

La chambre d’amis

Nous avions le choix… Supprimer la banquette arrière pour pouvoir aménager l'intégralité de l’espace à l’arrière, ou bien garder la banquette pour pouvoir accueillir deux invités de temps en temps…??

Nous avons choisi de garder les deux places supplémentaires… Pour cela, nous avons quand même dégagé la banquette, remplacée par deux sièges individuels pour gagner de la place.

Parce que nous avons gardé ces deux places, il n’est plus possible d’envisager de dormir à l’intérieur du véhicule… Nous emportons donc une tente et un matelas, fournissant ainsi deux couchages à nos invités! Bon ok… S’ils sont très sympas, peut-être qu’on leur laissera la suite parentale 😉

Le système électrique

Il consiste en une batterie principale (celle qu’utilise le 4x4 pour démarrer), et une batterie auxiliaire, montée en série et qui se charge donc, comme la principale, en roulant.

Cette batterie auxiliaire nous donne une autonomie de 2/3 jours selon l’utilisation. Dans le cas où nous souhaiterions rester plus longtemps à un endroit (donc sans rouler pendant plusieurs jours), nous avons des petits panneaux solaires (60W) pliables qui permettront de prolonger notre autonomie.

 

Les panneaux solaires pliables

 

L’atelier

Parce qu’on ne peut pas tout prévoir, il est important de penser à emporter ce qu’il faut pour pouvoir effectuer les réparations nécessaires en cas problème ou de panne.

Voici les indispensables :

  • 2 plaques de désensablement (aussi utiles quand on est embourbé!)
  • 1 pelle
  • 1 hilift (cric à crémaillère permettant de lever les véhicules jusqu’à 1 mètre du sol, aussi utilisé comme treuil manuel)
  • 1 compresseur (160l/min)
  • Des sangles & manilles
  • Des pièces de rechange pour le véhicule
  • Une boîte à outils correctement équipée (et adaptée à votre véhicule évidemment!)

 

Ce que nous retenons de cette expérience et le conseil que nous pourrions déjà donner à ce stade, c’est qu’un tel voyage ne se prépare pas en quelques jours, ni même en quelques semaines. Pour partir dans de bonnes conditions, il faut accepter de prendre le temps.

Tous les deux d’un naturel plutôt optimiste, nous avions estimé que nous pourrions être prêts en 3/4 mois maximum. Résultat, cela fait 1 an que nous partons dans 15 jours! Bon je caricature un peu quand même, cette année comprend 6 mois passés à travailler en Nouvelle Zélande.

Tout ça pour dire que maintenant, quand on nous demande « alors vous partez quand? », nous répondons simplement « quand on sera prêts! » 😉

Publier un commentaire